Le Loir-et-Cher en manque d’ambulanciers

Defi-Ambulanciers-CCS

Romain Delmon, secrétaire général de la Préfecture de Loir-et-Cher et Audrey Rousselet, conseillère régionale. 

Le domaine des transports sanitaires est un secteur en tension en Loir-et-Cher. La Région et l’Etat, en concertation avec les entreprises, proposent une formation aux demandeurs d’emploi.

Les sociétés d’ambulances ont du mal à trouver des ambulanciers avec le diplôme d’Etat d’ambulancier et le nombre de postes à pourvoir augmente chaque année.  Dans le cadre des « Cordées du territoire » organisées en mars 2019 sur le département, elles ont fait part de leurs difficultés de recrutement. Une démarche pour rapprocher l’offre de formation au plus près de leurs besoins a donc débuté à travers le dispositif « DEFI – Une formation pour un emploi ». L’équipe territoriale de l’Espace Région Centre – Val de Loire a initié un partenariat avec l’Agence régionale de santé (ARS) et l’IFSI-IFAS de Blois. « Avec les DEFI, nous menons un travail de terrain en co-construisant l’offre de formation avec les entreprises, les organismes de formation et les demandeurs d’emploi qui passe notamment par une analyse très précise des besoins », explique Audrey Rousselet, conseillère régionale, avant de poursuivre : « L’ensemble des partenaires est également engagé lors du recrutement, mais aussi pour faire un bilan en cours de défi et à la fin ». L’Etat et la Région se mobilisent via le « Pacte régional d’investissements dans les compétences 2019-2022 avec un objectif de 72000 personnes formées à l’horizon 2022. En Centre – Val de Loire, cela représente 250 millions d’euros versés par l’Etat (40 millions d’euros en 2019 pour 7 250 places de formation). « Notre objectif est d’accompagner la baisse du chômage et de faire face aux besoins de recrutement des entreprises en proposant des formations au plus près de leurs attentes », souligne Romain Delmon, secrétaire général de la Préfecture de Loir-et-Cher. Pour la première fois, une formation aux métiers d’ambulancier va donc se dérouler en Loir-et-Cher avec 20 demandeurs d’emploi à partir du 4 novembre prochain. Seul prérequis pour s’inscrire : avoir son permis depuis trois ans (ou deux ans si il y a eu conduite accompagnée). Une première partie se déroulera à l’Institut de formation continue du lycée La Providence à Blois (7 semaines de cours et 4 semaines en entreprise) pour acquérir les premiers gestes du métier d’ambulancier. Ensuite, une formation de 18 semaines aura lieu à l’école d’infirmière IFSI-IFAS avec 5 semaines de stage avant de passer le Diplôme d’Etat d’ambulancier. Le coût pour l’ensemble des stagiaires s’élève à 110 000 € (financé par la Région, avec le soutien de l’Etat). Dans le Loir-et-Cher, il y a 24 entreprises de transport sanitaire et plus de 250 véhicules. Les diplômés se verront donc proposer rapidement un poste près de chez eux.

C.C-S.

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn