Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

La Région Centre-Val de Loire veut écrire le feuilleton collectif de la transition climatique

cop cvl

Pour le sixième et dernier jour de la Semaine de la COP régionale, les participants étaient dans le Loir-et-Cher et ont notamment visité l’orchidium de Fresnes qui utilise la géothermie pour chauffer ses serres. ©COP Centre-Val de Loire

Tous engagés, tous mobilisés : tel est le crédo de la COP régionale lancée cette année en Centre-Val de Loire ! Après avoir proposé des outils participatifs permettant à chacun de s’engager dans la COP régionale et de participer à la lutte contre le dérèglement climatique, la Région Centre-Val de Loire a programmé, du 9 au 14 décembre, une semaine dédiée, comme un tour d’horizon des actions et initiatives luttant concrètement contre le dérèglement climatique et en faveur de l’environnement, avec une journée de visites dans chaque département.

La Région Centre-Val de Loire a lancé en 2019 une COP régionale en faveur du climat et de la transition énergétique. Pour passer à l’action durablement et efficacement, et répondre aux urgences climatique et sociale, la Région Centre-Val de Loire invite tous ses habitants, individuellement ou collectivement, à prendre de réels engagements, à relever des défis et à agir au quotidien ! Pour intensifier les mobilisations et permettre à chacun d’être informé, d’échanger, de se rencontrer, de débattre, de se mobiliser et de s’engager, la Région a organisé, du 9 au 14 décembre, la Semaine de la COP dans les six départements du Centre-Val de Loire. Visite et valorisation des bonnes initiatives locales, rencontres avec des acteurs engagés, soirées grand public… La mobilisation de 2019 construira les engagements et actions de 2020.

Première COP régionale : de l’ambition à l’action

Dans le même esprit que la COP internationale, la COP régionale est un processus de négociation, faisant l’objet d’un temps fort tous les deux ans. Il s’agit d’une COP Energie-Climat, mais le champ des domaines concernés est bien plus large (déchets, biodiversité, eau, etc.). Le premier temps fort a permis de valoriser les engagements des parties, de négocier les amendements de l’accord et de valider la méthodologie de la COP.

La COP doit permettre d’aboutir à une mobilisation régionale permettant de lutter plus efficacement contre le dérèglement climatique, puis d’impulser et accélérer la transition vers des territoires et une économie régionale résilients et sobres en carbone. La transition devra à la fois traiter de l’atténuation (la baisse des émissions de gaz à effet de serre) et de l’adaptation des territoires aux dérèglements climatiques existants et à venir. Il s’agira de trouver un équilibre entre les besoins et les capacités de chaque territoire. La répartition de l’effort et des opportunités entre zones urbaines et zones rurales sera un enjeu essentiel de cette conférence.

Dans un contexte d’urgence, cette COP devra permettre d’aboutir à un accord centré sur l’action entre tous les acteurs de la région. Chacun sera invité à s’engager sur la mise en œuvre d’actions dès 2020. Par ailleurs, autour de ce processus, des événements labellisés seront organisés toute l’année sur l’ensemble du territoire régional. Ils permettront d’échanger sur le thème de l’énergie et du climat, en mettant en relation tous les acteurs, afin de les mobiliser fortement.

Estelle Cuiry

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn