Interview Constant Porcher : « la CPME entend tenir son rôle de première organisation patronale »

Constant Porcher préside la CPME 45 depuis quatre ans.

[Publi-Information]

Président depuis quatre ans de la CPME 45 (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises du Loiret), Constant Porcher se félicite de la représentativité acquise par l’organisation patronale et évoque les grands axes d’évolution.

La CPME est devenue au niveau national la première organisation interprofessionnelle patronale, qu’en est-il en ce qui concerne la CPME du Loiret ?

Constant Procher : Effectivement, pour la première fois depuis 1945, la CPME accède au rang de première organisation interprofessionnelle nationale par le nombre d’entreprises que représentent ses différentes branches. La Confédération des PME compte officiellement 243 397 entreprises adhérentes, soit une augmentation de près de 70% par rapport à la dernière mesure d’audience datant de 2017. Il convient de noter qu’elle est aussi l’organisation qui regroupe le plus grand nombre « d’entreprises employeurs ». Les adhérents de la CPME emploient 4 044 821 salariés, là aussi en augmentation de près de 35%.

La CPME du Loiret enregistre également une forte évolution du nombre de ses adhérents. Avec 236 entreprises adhérentes nous sommes en progression de 70% par rapport à 2017, et la plus importante organisation des CPME de la région Centre-Val de Loire.

Quelles sont les différentes branches professionnelles que la CPME 45 regroupe ?

C.P : Nous rassemblons les quatre branches professionnelles les plus représentatives avec l’UIMM Loiret-Touraine pour les métiers de la métallurgie, la Fédération du bâtiment, l’UIMH pour les métiers de l’hôtellerie-restauration, et, depuis peu, la Confédération des buralistes. Notre force est de réunir les petites et moyennes entreprises, c’est-à-dire l’entrepreneuriat patrimonial qui représente le principal tissu économique de proximité.

Comment comptez-vous exercer cette nouvelle représentativité et quels sont vos principaux axes d’évolution ?

C.P. : Notre nouvelle représentativité s’exprime désormais par le poids que nous représentons dans les instances économiques départementales et régionales. La CPME 45 dispose de 30% des sièges de la CCI du Loiret, et notre candidate, Aline Mériau, cheffe d’entreprise à Fay-aux-Loges, a été élue présidente de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Centre-Val de Loire. Ce sont de grandes victoires car, auparavant, nous étions minoritaires lors de ces scrutins.

Cette légitimité nous renforce dans notre combat de défense des intérêts des entrepreneurs patrimoniaux que nous mettons en œuvre, notamment avec le groupement de prévention agréé du Loiret pour soutenir les chefs d’entreprise en difficulté. Plus que jamais nous entendons tenir notre rôle de première organisation patronale.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn