Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

« Foule sentimentale » à Chambord

PHOTO-CHAMBORD-1024x568

La vente aux enchères organisée par le Conseil départemental à Chambord le 15 septembre était placée sous le signe de la générosité, comme l’a souligné en introduction Philippe Rouillac, commissaire-priseur qui a officié aux côtés d’Aymeric Rouillac. La vente, au profit de la reconstruction de Notre-Dame de Paris, était parrainée par Stéphane Bern.

Des artistes locaux (dessinateurs, peintres, sculpteurs, plasticiens, photographes, auteurs…) ont offert une quarantaine d’œuvres dont le produit de la vente sera affecté à l’achat de matières premières nécessaires au sculpteur et orfèvre Goudji, artiste blésois, pour la réalisation d’une œuvre (encore à définir) destinée à être placée au sein de Notre-Dame de Paris.

Le produit de la vente, 21 690 euros a été abondé de la même somme par le Département pour porter la participation au projet à 43 380 euros. Le principe, énoncé par Nicolas Perruchot, président du Conseil départemental, est de créer un lien entre Notre-Dame de Paris et le Loir-et-Cher. Une réplique réduite de l’œuvre de Goudji sera positionnée en la cathédrale de Blois pour le concrétiser. Toutes les œuvres de la vente ont été mises à prix seulement 100 euros. L’enchère la plus haute, 2 600 euros, a été atteinte par le dessin de Grégory Cortecero que l’artiste a réalisé en avril 2019, après l’incendie de Notre-Dame de Paris. Les deux textes manuscrits offerts par Alain Souchon de ses chansons « Allo, maman, bobo » et « Foule sentimentale » ont chacun été adjugés 2 200 euros.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn