Fonds de revitalisation Carrier : des emplois créés

fonds de revitalisation Carrier article l'épicentre

Photo : Yves Rousset, préfet de Loir-et-Cher, accompagné notamment de Stéphane Buret, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat, et du maire de Romorantin-Lanthenay, Jeanny Lorgeoux, a visité la pâtisserie-chocolaterie-glacerie ≪ La Duchesse Anne ≫ qui a pu développer son activité grâce au fonds de revitalisation constitué suite à la fermeture de Carrier.

Suite à la fermeture de l’entreprise Carrier à Romorantin, un fonds de revitalisation a été constitué pour promouvoir l’émergence de nouvelles activités et la création de nouveaux emplois.

La société Carrier qui produisait des vitrines réfrigérées destinées à la grande distribution employait 88 salariés à Romorantin. Début 2013, une première restructuration a entraîné 50 licenciements sur un effectif de 165 personnes. Puis, en avril 2018, la fermeture du site a été annoncée avec la suppression de 88 postes. Dès l’annonce de cette fermeture, le préfet de Loir-et-Cher, a mis en place un comité de pilotage composé de la direction de l’entreprise, des élus et des services de l’État, afin de suivre les opérations de recherche d’un repreneur, et parallèlement l’avancement et la mise en œuvre du plan de sauvegarde de l’emploi ayant pour objet de favoriser le reclassement des salariés licenciés. Fin juillet 2018, le préfet a décidé d’assujettir l’entreprise à la revitalisation et une convention a été signée fin mars 2019. Le périmètre géographique retenu concerne le territoire de l’arrondissement de Romorantin-Lanthenay avec une contribution versée de 692 528 €. Parmi les 8 actions ou mesures retenues et décrites dans la convention, figure l’attribution d’une subvention de 192 000 € pour aider les entreprises du territoire à recruter, afin de soutenir l’emploi et le développement d’activités économiques locales. Cette action a permis de soutenir 48 créations d’emploi à raison de 4 000 € par poste créé. La pâtisserie-chocolaterie-glacerie ≪ La Duchesse Anne ≫, située  à Romorantin-Lanthenay en a bénéficié. Elle propose des douceurs classiques et originales, avec une spécialité centenaire : l’étoile du berger, inscrite en 2010 au patrimoine culinaire de France. L’établissement se fournit essentiellement en matières premières issues de productions locales. Il a donc bénéficié d’une aide de 8 000 € qui a permis l’embauche de deux salariés. Son effectif est actuellement 5 salariés et 5 apprentis.
Par ailleurs, le plan de sauvegarde de l’emploi qui vise à faciliter le reclassement des salariés de Carrier dont le poste a été supprimé (aide à la mobilité, congé de reclassement, financement de formation) a été mis en œuvre. En janvier 2019, 28 salariés avaient retrouvé un emploi (21 en CDI). La société Sarrion de transport et de logistique qui s’est portée acquéreur des locaux de Carrier pour se développer a proposé 11 CDI (6 ont été pourvus par des ex-salariés de Carrier), 4 salariés avaient un projet de création d’entreprise, et 39 avaient bénéficié d’une formation.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn