Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Electro-pool : la région s’électrise

PHOTO ELECTRO 2

L’Electro Pool Party de Blois s’est tenue le 7 septembre dernier autour de la piscine l’Agl’Eau et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a étonné ! « J’avais une fausse idée de la soirée électro comme d’une rave party réservée à des originaux alors que des pères de famille comme moi, il y en avait plein » raconte Rémy qui a assisté pour la première fois à l’événement. Il n’est pas le seul spectateur blaisois à avoir été agréablement surpris par l’ambiance festive et familiale au point de penser à emmener ses enfants avec lui l’an prochain ! Plus de 1000 personnes, toutes générations confondues, se sont déplacées dans le Loir-et-Cher pour assister aux DJ sets de Mosimann, Maeva Carter, Boris Way, Holseek et Henri PFR, jeune artiste bruxellois. Ce dernier, qui a séduit tous les publics, a par ailleurs attiré les habitants du plat pays sur le lieu du festival où tous auront noté le peu d’attente aux foodtrucks et la propreté des toilettes (comme des urinoirs multicolores) ainsi que la sécurité du site, trois éléments indispensables au succès d’une telle soirée. L’efficacité des bénévoles aux vestiaires et l’accueil au stand de coiffure – maquillage ne seront pas non plus passés inaperçus. Ce sont toutefois les effets scéniques et l’agrandissement de la scène qui auront fait l’unanimité auprès des festivaliers autant que des artistes qui ont salué la qualité des différentes prestations. Il faut dire que la ville de Blois leur a déroulé le tapis rouge : régisseurs, loges, hôtels et restaurants, tout a été pensé pour leur donner envie de revenir. Séduit, le DJ Henri PFR en a profité pour visiter le centre-ville le lendemain et immortaliser sa venue sur les marches Denis Papin aux couleurs de la Joconde. Charlotte Couffrant fait partie de l’association organisatrice, ElectroLab Events, fondée par Cédric Pellerin et dont l’objectif est de promouvoir la musique électro dans le 41 et au-delà. Elle se réjouit que les DJs aient été en contact avec le public : « hyper accessibles, ils ont accepté de prendre de nombreuses photos en backstage et d’accorder du temps à leurs fans » (dont elle fait elle-même partie). Ce que confirme Rémy pour qui la soirée a pris l’allure d’un show « à taille humaine mais qui mériterait 500 personnes de plus », ce qui devrait être garanti pour 2020, vu le nombre grandissant de billets écoulés pour ce rendez-vous musical en Région Centre-Val de Loire qui monte en gamme à chaque édition.

Ambre Blanes

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn