Domaine des Bordes : un projet de grande envergure

Capture d’écran 2019-09-25 à 14.19.47

Un complexe hôtelier haut-de-gamme va voir le jour au domaine des Bordes, à Saint-Laurent-Nouan. Le projet a été présenté le 27 juin, lors d’une soirée organisée par la Communauté de communes du Grand Chambord.

À Saint-Laurent-Nouan, le domaine des Bordes qui abrite déjà un golf va changer dans les prochaines années. Un second parcours de golf, un complexe hôtelier 5 étoiles et des résidences privées (de 150 à 500 m2) vont être construits. Le permis de construire devrait être délivré d’ici la fin de l’année. « Les élus du territoire ont apporté un soutien administratif, nous avons cru au projet dans ce lieu magique qui contribue à notre destination touristique », a souligné Gilles Clément, président du Grand Chambord, lors de la soirée de présentation du projet, le 27 juin. Et d’ajouter : « Nous sommes sur un territoire en mutation, nous devons nous préparer à l’arrêt de la centrale de Saint-Laurent-des-eaux donc cela a du sens pour la destination Chambord – Val de Loire, mais aussi pour la destination France ». En effet, le projet rentre dans le cadre du nouveau PLUi et du développement économique du territoire dont le tourisme est un axe prioritaire. « Le site des Bordes a ouvert en juillet 1987 et compte actuellement 37 salariés et une douzaine de saisonniers, mais ce nouveau projet permettra de recruter 650 salariés », a souligné Isabelle Sautenet, directrice du site.

Pour trouver le personnel nécessaire au fonctionnement du futur complexe, des formations spécifiques pourraient être proposées sur place, pour des jeunes mais aussi des personnes en reconversion. C’est le fonds d’investissement britannique RoundShield Partners qui a repris le projet en mars 2018 et son PDG, Driss Benkirane, est devenu propriétaire du site. En plus du golf, à terme, de nombreuses activités seront proposées (piscine, bowling, cinéma, tennis, centre équestre, restaurant, bar, marché de producteurs locaux, cours de cuisine…). Une convention d’exploitation pour ce futur équipement a été signée avec Six Senses, un groupe qui gère des hôtels de luxe partout dans le monde, dans un esprit écologique, de respect de l’environnement et de l’humain. « Il y a un potentiel immense pour reconnecter les hommes avec eux-mêmes et la nature donc nous souhaitons travailler avec les gens de la région pour créer du lien, notamment avec des producteurs locaux, par exemple », a expliqué Bernhard Bohnenberger, président du groupe. Par ailleurs, il a annoncé que 0,5 % du chiffre d’affaires sera reversé à des initiatives locales.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn