Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Château de La Borde en Sologne : la perle rare du Loir-et-Cher

Le Château de La Borde en Sologne - Crédit photo Erwan Fiquet
Le Château de La Borde en Sologne - Crédit photo Erwan Fiquet

Situé dans le village de Vernou-en-Sologne, le Château de La Borde a rouvert ses portes, au début du mois d’octobre dernier, après un an et demi de travaux. Un hôtel, un spa et un restaurant sont désormais ouverts aux clients.

Une fois le portail d’entrée passé, le visiteur ne peut être qu’impressionné par le parc de 47 hectares et par l’étang de 500 mètres de long devançant le Château de La Borde. Impressionné, le visiteur l’est une nouvelle fois lorsqu’il pousse une première porte : celle de la réception au milieu de laquelle le tronc d’un arbre orléanais déstructuré est utilisé comme bureau. Mais, si le visiteur vient au Château de La Borde, c’est surtout pour passer une nuit dans l’une des 35 chambres de l’hôtel.

 Un lieu chargé d’histoire

« Il n’y avait pas beaucoup d’offres hôtelières dans le coin », explique Anabelle Ubald-Bocquet, propriétaire du Château classé monument historique. Construit au XVIIème siècle, il appartenait à sa famille depuis 1904 et était habité depuis l’année 2000. Anabelle rachète le lieu en novembre 2020 et débute les travaux dans la foulée. Prête, l’équipe organise son premier mariage en septembre dernier et l’hôtel ouvre officiellement ses portes au début du mois d’octobre. Les 35 chambres d’une superficie moyenne de 40m² sont réparties en cinq catégories comprises entre 243 et 477 € la nuit. Parmi elles, la plus insolite reste la suite aménagée dans les anciennes écuries. Les boxes des chevaux, qui ont été préservés, offrent un cadre unique.

Le visiteur peut aussi profiter du restaurant de l’hôtel appelé Mémoire. La carte est plutôt courte car celle-ci propose des produits de saison et de proximité. De proximité grâce à des fournisseurs locaux, mais aussi grâce au potager du château dans lequel les cuisiniers se servent parmi une cinquantaine de variétés de fruits et légumes. Le restaurant est ouvert à la clientèle extérieure et peut accueillir jusqu’à 80 couverts. Les tables sont dressées dans trois salons et l’un d’entre eux est privatisable.

Le spa by Tata Harper, marque de produits américains bios, permet de s’offrir les services d’un masseur professionnel. Dans l’ancienne orangerie du château, on retrouve un sauna, un hammam et des salles de massage. Le Château dispose également d’une piscine réservée aux adultes, une réservée aux familles, d’un terrain de tennis, d’un kids club et d’une mini-ferme avec poneys, poules, faisans, chèvres et brebis. L’étang de 500 mètres de long, devant le château, dispose d’un embarcadère, point de départ d’une éventuelle partie de pêche ou d’une éventuelle balade en barque. Le Château met aussi à disposition des vélos. Ou comment séduire à la fois les couples d’amoureux, les parents et les enfants ?

Entre calme et nature

Pour Samuel Srouji, directeur du lieu, le Château de La Borde en Sologne représente sa dixième ouverture. Fils d’un diplomate libanais et d’une mère espagnole, il parle aujourd’hui huit langues et a travaillé pour de nombreux hôtels de luxe en France et à l’étranger. Après avoir vécu toute sa vie dans des grandes villes, le directeur apprécie le calme, l’histoire et la nature qui entoure le Château de la Borde. « Je souhaite instaurer un art de recevoir chaleureux, bienveillant, et des services personnalisés, sur mesure, explique-t-il. Le client doit se sentir aussi bien que s’il était chez lui, tout en vivant l’histoire du lieu. »

Le château organise également mariages, séminaires, réunions de travail et autres évènements de team building.

Maxence Yvernault

Facebook
Twitter
Envoyer à un ami
LinkedIn