Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

AIHDAC roule pour l’emploi

img_1165

© photos AIDHAC

« Coup de pouce vélo »*  fait partie des mesures prises par le gouvernement pour la sortie du confinement pour encourager les Français à utiliser la bicyclette comme moyen de locomotion. Une aide qui soutient également l’inclusion en région Centre-Val de Loire.

Le Loir-et-Cher et l’Indre-et-Loire comptent trois entreprises adaptées réunies sous un statut associatif reconnu d’intérêt général, un groupe baptisé Aihdac. « Une entreprise adaptée est avant tout une entreprise avec une mission sociale forte », revendique Céline Bessonnier, la directrice. Aihdac emploie 170 personnes dont 89 % sont en situation de handicap et éloignées de l’emploi. Les adaptations consistent à organiser la production différemment et/ou à aménager leur poste de travail. Aihdac leur propose un accompagnement dans leur projet professionnel en interne ou vers une entreprise dite « classique ».

Depuis 38 ans, les activités du groupe sont tournées vers la sous-traitance industrielle : fabrication de cartes électroniques, préparation de câbles électriques, tôlerie et métallerie, assemblage et conditionnement. « Les personnes sont formées aux différents métiers ainsi qu’à la qualité (certifiés ISO9001 et prochainement ISO26000) par nos techniciens et chefs d’équipe. » À cela s’ajoute depuis une dizaine d’années, la volonté de développer des services aux entreprises et collectivités : prestations de nettoyage (locaux et véhicules), reconditionnement et service après-vente de matériel électrique, second-œuvre en bâtiment, conciergerie solidaire d’entreprise. « Par ce biais, nous faisons travailler les entreprises locales, en priorité celles de l’économie sociale et solidaire. »

Coup de pouce vélo, coup de pouce pour l’emploi

L’entreprise s’est mise sur le terrain du vélo standard et électrique il y a plus de 6 ans avec La Poste. « Cette dernière cherchait un prestataire pour l’entretien des vélos des postiers et avait à cœur de faire travailler des personnes en situation de handicap. » Depuis, Aihdac a ouvert son atelier aux particuliers, aux entreprises et aux loueurs. Ils reconditionnent également des vélos récupérés pour les remettre en circulation.

« Lorsque l’État a annoncé l’opération “Coup de pouce vélo”, nous avons tout de suite su que nous pouvions maintenir des emplois grâce à ce dispositif ; la crise sanitaire et économique nous impacte très fortement et tout est fait pour que nos salariés ne perdent pas leur emploi. » L’aide et sa médiatisation ont conduit au succès « avec plus de 50 vélos réparés en 3 semaines ». Au regard des règles sanitaires, l’entreprise s’est à nouveau adaptée, en venant enlever les vélos, en les désinfectant et en proposant le paiement sans contact. Quant à l’aide de l’État jusqu’à 50 €/HT, elle est défalquée directement de la facture du client qui n’a plus qu’à régler la TVA. « Nous sommes ravis de pouvoir faire connaître notre entreprise sociale par ce biais. Certains clients nous découvrent et souhaitent nous confier d’autres prestations… C’est aussi ça la solidarité locale ! »

www.aihdac.com
Facebook, Linkedin, Twitter et Instagram : Aihdac

Par Laëtitia PIQUET 

* Jusqu’au 31 décembre 2020

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn