Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

50 postes d’assistants familiaux à pourvoir en Loir-et-Cher

AFCD412

Fin septembre 2020, 1024 enfants étaient placés en Loir-et-Cher par les services de l’aide sociale à l’enfance du conseil départemental, dont 437 chez 232 familles d’accueil. « Le nombre d’enfants confiés augmente et nous avons 40 assistants familiaux de plus de 60 ans dont il faut anticiper le départ à la retraite donc nous cherchons à recruter », explique Nicolas Merle, chef du service Accueil familial de l’enfant au conseil départemental. Les mineurs séparés de leurs parents doivent évoluer dans un cadre bienveillant et serein. C’est pourquoi le département privilégie les placements dans une cellule familiale afin de leur permettre d’avoir un équilibre affectif et social indispensable à leur bon développement. Les assistants familiaux garantissent des conditions d’accueil adaptées aux enfants. « C’est un beau métier,difficile, qui est une vraie vocation, qui nécessitant un amour pour les enfants et une fibre sociale pour les intégrer au mieux dans la famille », décrit Nicolas Merle. En effet, ces enfants aux histoires parfois complexes ont besoin de la chaleur d’un foyer et de stabilité.

Les assistants familiaux accueillent en moyenne deux enfants et trois au maximum. Ils sont salariés du conseil départemental qui leur assure une formation et un projet de carrière avec un suivi par un service dédié et deux référents professionnels. Le métier est ouvert à tous types de profils. Il est nécessaire de pouvoir être disponible 24h/24 pour l’enfant mais une autre activité professionnelle en parallèle peut être envisageable. Les nouvelles recrues bénéficient également de l’expérience d’assistants familiaux ressources sous la forme d’un parrainage, ce qui leur permet de ne pas être isolées et de profiter de leurs conseils.

Plus d’informations sur : www.le-loir-et-cher.fr ou 02.54.58.41.90 et par mail : info.assistantfamilial@departement41.fr

Florence Doucet, conseillère départementale déléguée à l’enfance, la famille et aux personnes handicapées

« Les assistants familiaux sont un maillon essentiel de la politique du département en terme de protection de l’enfance car nous privilégions depuis de nombreuses années le placement en famille d’accueil. Le conseil départemental a été retenu par l’Etat dans le cadre du Plan national de protection et de prévention de l’enfance pour être un département pilote sur différents projets, notamment sur le champ de la prévention afin de renforcer le dispositif existant et notre politique actuelle ».

Le métier d’assistant familial

L’assistant familial accueille à son domicile un ou plusieurs enfants de 0 à 21 ans, qui ont été temporairement séparés de leurs parents et confiés à l’aide sociale à l’enfance du département. Son rôle est donc d’assurer le quotidien de l’enfant, son éducation scolaire, mais aussi de l’accompagner dans son développement physique, affectif et psychologique. Une formation de 300 heures est délivrée et financée par le Conseil départemental. Un stage de 60 heures est obligatoire avant de pouvoir accueillir le premier enfant, puis une formation spécifique en alternance (240 heures) durant les trois premières années d’accueil. Cette formation qualifiante valide l’obtention du Diplôme d’État d’assistant familial (DEAF) qui permet ensuite de renouveler automatique son agrément.

En fonction du nombre d’enfants confiés, la rémunération va de 1 218 € bruts mensuels pour 1 enfant à 2 674 € bruts mensuels pour 3 enfants. Par ailleurs, une indemnité d’entretien (nourriture, hébergement…) est versée par enfant et par jour, ainsi qu’une prise en charge des frais liés à l’enfant (habillement, argent de poche, cadeau de Noël, déplacements, etc.).

4 étapes pour devenir assistant familial

1 – Faire une demande d’agrément auprès du service protection maternelle et infantile de Loir-et-Cher.

2 – Obtenir un agrément d’assistant familial, valable pour une durée de 5 ans puis renouvelable.

3 – Être recruté par le conseil départemental de Loir-et-Cher.

4 – Suivre la formation qualifiante en vue de l’obtention du diplôme d’État d’assistant familial (DEAF).

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn